Maison du monde : bienvenue aux Pays-Bas !

Accueil/Maisons du monde/Maison du monde : bienvenue aux Pays-Bas !

Aujourd’hui, chez Orion Menuiseries, nous avons envie de vous faire voyager. Vous retrouverez régulièrement dans nos articles la saga « maison du monde ». Habitat écologique ou moderne, spartiate ou plus confortable, voyageons ensemble sur Terre et découvrons les richesses de nos voisins.

Présentation de la maison du monde du jour : l’habitat flottant

Les Pays-Bas métropolitains se situent à une altitude très faible, ils sont donc en grande partie situés sous le niveau de la mer du Nord. Et c’est précisément cette caractéristique qui est dorénavant exploitée.

L’idée ? Avoir sa maison sur l’eau ! À l’heure où les Pays-Bas manquent de place pour leurs habitants, cette solution commence à séduire les Hollandais qui y voient un moyen de se sentir libres et continuellement en vacances.

L’été, les familles peuvent se baigner dans leur piscine grandeur nature et l’hiver, les enfants s’adonnent au patinage.

Une maison du monde aux enjeux économiques et sociaux certains

En construisant leurs maisons sur l’eau, les pionniers de cette aventure n’étaient pas dérangés et ont bénéficié les premiers temps d’un calme certain.

Le voisinage muet et la vue dégagée y étaient pour quelque chose.

Du côté des modalités, il faut compter 3700 € le mètre carré pour embarquer dans cette maison du monde hollandaise. À titre d’information, 7000 € par mètre carré doivent être déboursés pour celui qui souhaite acheter en plein centre-ville d’Amsterdam, la capitale.

La municipalité donne en concession pour une durée de 50 ans la parcelle d’eau rattachée au lieu d’amerrissage pour la somme de 130 000 €. Avec cette somme, ce sont 160 mètres carré de bassin aquatique qui sont prévus.

D’abord farouches, les Hollandais ont multiplié les achats de ces maisons du monde.

D’un point de vue social, certains sont gênés par cette proximité ; ils étaient venus chercher la solitude en famille et les joies du silence, ce qui est dorénavant plus compliqué.

D’autres sont ravis de ce microcosme qui rappelle les petits villages et comptent sur l’entraide entre voisins, créant des liens coulant de source.

Une maison du monde avec ces contraintes

L’aventure a un coût, outre l’aspect financier. Celui de devoir composer avec les éléments climatiques parfois capricieux.
D’une part, il faut s’accommoder au coucher dans des lits situés à 1,5 mètre au-dessous du niveau de la mer. D’autre part, les jours venteux, le roulis fait tanguer l’habitation flottante.

Enfin, l’hiver et ses ardeurs glaciales gèlent les tuyaux rendant parfois difficile l’accès à l’eau, le gaz ou l’électricité.
Une maison du monde originale pour ceux qui souhaitent pimenter leur vie mais mieux vaut avoir le pied marin !

2017-05-12T11:47:25+00:00 Jan, 2014|Maisons du monde|