Coefficients et performances AEV : des facteurs à étudier

Accueil/Construire et aménager/Coefficients et performances AEV : des facteurs à étudier

Avant l’achat de votre fenêtre, il est important de vous pencher sur les coefficients thermiques et AEV de celle-ci. En effet, ces éléments déterminent les  performances de la menuiserie. Voici un récapitulatif de ce qu’il y a à savoir sur le sujet :

Les coefficients indicateurs de performances énergétiques

1) Le coefficient Uw

Il indique la performance au niveau de l’isolation thermique mesurée sur la totalité de la menuiserie (ouvrant et dormant). Plus ce coefficient s’approche de 0, plus la fenêtre isole bien. Idéalement, optez pour une fenêtre au coefficient Uw compris entre 1.1 et 1.3 W/m²K. C’est la garantie d’acheter une menuiserie dont l’isolation est impeccable.

2) Le coefficient TLw

Il indique la transmission lumineuse de la fenêtre. Cela correspond à sa capacité à transmettre les rayons du soleil dans la pièce où est installée la menuiserie. Plus ce coefficient est haut, plus la lumière naturelle solaire transmise par le vitrage de la fenêtre est élevée.

3) Le coefficient Sw

Si le coefficient TLw indique la transmission de lumière solaire, le coefficient Sw, quant à lui détermine la chaleur solaire transmise via le vitrage de la fenêtre à l’intérieur d’une pièce.  Il s’exprime par une valeur comprise entre 0 et 1. Plus ce facteur est élevé, plus la répercussion de la chaleur solaire est importante.

Ceci est crucial car un excellent apport solaire joue en faveur d’économies d’énergie, à la fois du point de vue du chauffage (plus de chaleur = moins de recours au chauffage artificiel) mais aussi de la lumière (une bonne luminosité naturelle retarde l’emploi d’un éclairage artificiel).

Concernant ce coefficient, il doit être au minimum de 0,3. En-dessous, la fenêtre ne laissera passer que peu d’énergie solaire.

Les performances AEV

Le classement AEV mesure l’isolation des fenêtres par rapport aux éléments naturels.

Le facteur A (pour air) concerne la perméabilité à l’air. On le retrouve noté sur une échelle de 1 à 4, 4 étant la meilleure note. Pour bénéficier d’une menuiserie efficace, un indice de 3 est bien. En-dessous, les performances de la fenêtre face à l’air sont jugées insuffisantes.

Le facteur E indique l’étanchéité à l’eau. Selon les régions (pluvieuses ou ensoleillées), la fenêtre devra jouir d’un excellent facteur. Il va de 1A (étanchéité à l’eau faible) à 9A (excellente étanchéité).

Enfin, le facteur V mesure la résistance face au vent. Il reprend deux indicateurs : la déformation de la fenêtre et la résistance à la pression qu’exerce le vent.

Là encore, tout dépend de l’endroit où vous vivez. En bord de mer, par exemple, mieux vaut privilégier une fenêtre dotée d’une excellente résistance au vent.

Si l’on veut résumer, le choix de votre menuiserie s’opère selon divers facteurs. Vous devez tenir compte de votre lieu de résidence (au Nord ou au Sud, l’ensoleillement est loin d’être le même). Vous devez également choisir votre fenêtre en fonction de son exposition.

Ainsi, vous obtiendrez une menuiserie performante qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie intéressantes.

2021-09-03T10:56:39+00:00 Sep, 2021|Construire et aménager|

2 Commentaires

  1. […] En plaçant une porte de service dotée d’un bon coefficient d’isolation, le froid de ces endroits ne pourra pas pénétrer à l’intérieur. Optez pour une menuiserie étanche à l’air, au vent et à l’eau. Pour être sûr que c’est bien le cas, penchez-vous sur ses performances AEV. […]

  2. […] Prêtez également attention aux performances AEV. […]

Laisser un commentaire