Domotique et environnement : le bon mélange

Accueil/Trucs et astuces/Domotique et environnement : le bon mélange

La domotique et l’environnement : tout un programme. Si vous cherchez comment tirer le meilleur parti de ce système innovant, voici les enjeux qui le sous-tendent.

Le principe de la domotique

Ce qui reste intéressant avec ce système, c’est qu’il fait appel à diverses technologies. Information, électronique, informatique, communication interne : chaque  pôle est exploité afin de gérer le lieu de vie de manière pleine.

La domotique tend à utiliser les ressources à sa disposition de manière intelligente ; elle sait avec justesse à quel moment elles doivent être mobilisées. En ce sens, le gaspillage d’énergie demeure plus que limité.

En faisant intervenir la ressource nécessaire au moment le plus juste, elle permet d’engendrer un bilan énergétique favorable.

Prenons un exemple : vous partez en voyage. Votre maison sera peu ou pas chauffée lors de votre absence. Vous pourrez la placer en mode éco pour ne pas trop dépenser de chauffage. La domotique pourra réenclencher le chauffage juste avant votre retour, afin que lorsque vous rentrerez chez vous, la température sera idéale.

Mais ce n’est pas tout. Le système domotique gère aussi les équipements motorisés. C’est particulièrement pertinent pour simuler une présence ou tout simplement pour vous simplifier la vie !

Lorsque vous vous absentez pendant quelques jours de votre domicile, la domotique peut tout à fait ouvrir ou refermer vos volets roulants. Ainsi, on croit que vous êtes chez vous alors que vous vous trouvez loin.

L’ouverture et fermeture de votre portail, de votre porte de garage est aussi commandés par le système. Tout est pensé pour vous faciliter le quotidien.

Domotique et environnement

Afin de rentrer dans les normes très strictes demandées par la réglementation thermique 2012, tous les postes de dépense énergétique demeurent optimisés. Que ce soit l’éclairage, la production d’eau chaude ou encore la climatisation : tout est conçu pour s’adapter au 50kW/m²/an imposé par la RT2012.

C’est pourquoi on peut dire que la domotique est prévue pour répondre aux enjeux écologiques. Elle aspire à restreindre au maximum le gaspillage d’énergie. Sa capacité à mobiliser les ressources internes en présence au moment le plus opportun en fait une alliée de poids pour l’écologie.

Résultat : les factures d’électricité et de chauffage sont revues à la baisse.

Aussi, pour toute construction neuve, pensez à vous renseigner à son sujet.

2019-03-13T09:10:10+00:00 Mar, 2019|Trucs et astuces|

Laisser un commentaire